self-portrait

« Faire mon autoportrait correspond à une expérimentation sur son moi. C’est un exercice compliqué car tenter de peindre mon intériorité me renvoie à un questionnement sur ma représentation, au delà des apparences. » Jean-Noël Delettre

« L’homme se hâte le long d’une muraille. Son ombre le suit, le précède, avec un léger sourire malicieux. Soudain l’homme s’arrête et me regarde fixement, je semble l’avoir dérangé dans ses pensées. Cet instant pris sur le vif nous montre à la fois son ombre souriante et paisible, empreinte sur le mur, et ce regard qui dit qu’il ne nous attendait plus.  Représenter son intériorité en peinture est toujours un exercice périlleux pour un portraitiste. Faire son autoportrait demande de se poser les questions de sa représentation pour l’exprimer et l’offrir le plus sincèrement possible. Ce rendez-vous manqué en serait donc la forme pudique, je montre sans montrer ? Beaucoup d’interrogations encore nous submergent… mais quel bonheur malgré tout quand se dessine cette introspection et part d’intimité du peintre ! » F.P.

« En finir, artiste, avec I’image de soi et, ainsi, avec sa propre représentation ? L’art est l’univers des artifices, des simulacres, des métamorphoses » Paul Ardenne