moutains

« Ma première intention est de remettre l’homme face à la majesté de la nature et de traduire ce sentiment de liberté ressenti dans ces vastes étendues. Elles peuvent tout aussi bien le réduire à sa condition humaine entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. Blaise Pascal écrit à ce propos : « Car enfin, qu’est-ce que l’homme dans la nature ? Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout. » Jean-Noël Delettre

« Depuis l’année 2008, la diversité des paysages d’alpages ou de cimes, la force qui s’en dégage imprègnent l’imaginaire de Jean-Noël Delettre et le conduisent vers un traitement plus gestuel de sa peinture. Avec la matière jaillissent des mouvements, des parfums, une lumière, une liberté et une énergie qui vous transporteront. Sur ces toiles, hautes en couleurs, Delettre invente un rythme et crée une vibration composée. » E.H.  (extrait du catalogue  « Coeur d’Artistes » Octobre 2008)